Homélie du 18ème dimanche après la Pentecôte: la guérisson du paralytique (2020)

Publié le par Paroisse Lillois

Lc 5, 17 à 25

1Or il advint, un jour qu’Il enseignait et que se trouvaient assis là des pharisiens et des docteurs de la Loi, venus de tous les villages de Galilée, de Judée et de Jérusalem, que la vertu du Seigneur Le poussa à opérer des guérisons. Et voici : des hommes portant sur un lit un paralytique cherchaient à l’introduire et à le placer devant Lui.

Ne trouvant pas le moyen de le faire entrer à cause de la foule, ils montèrent sur la terrasse et, par la toiture, le descendirent avec sa civière au milieu des gens, devant Jésus. Voyant leur foi, Il dit : “Homme, tes péchés te sont remis”. Les scribes et les pharisiens se mirent à raisonner en disant : “Qui est Celui-ci qui profère des blasphèmes ? Qui peut remettre les péchés, sinon Dieu seul !”

Or Jésus, pénétrant leurs pensées, répondit en disant : “Pourquoi dialoguez-vous ainsi dans vos cœurs ? Qu’est-il plus aisé de dire : « Tes péchés te sont remis », ou de dire : « Lève-toi et marche » ?

Eh bien, vous saurez que le Fils de l’homme a sur la terre le pouvoir de remettre les péchés…” Et Il dit au paralysé : “Je te le dis : lève-toi, prends ta civière et rentre dans ta maison !” et à l’instant même, se dressant devant eux, il prit ce sur quoi il gisait et s’en alla dans sa maison, glorifiant Dieu.

Commenter cet article