Homélie du dimanche des Rameaux (2017)

Publié le par Paroisse Lillois

Jn 12, 1-16

Six jours avant la fête de Pâques, Jésus vint à Béthanie, là où habitait Lazare qu’Il avait ressuscité des morts.  On Lui donna un dîner à cet endroit et Marthe faisait le service ; Lazare était l’un de ceux qui étaient à table avec Lui.  Marie prit une livre de parfum, de nard authentique et de grand prix, et elle en fit une onction sur les pieds de Jésus, puis les essuya avec ses cheveux : la maison fut remplie de l’odeur du parfum. Judas Iscariote, l’un de ses disciples, celui qui allait Le livrer, dit alors : “Pourquoi ce parfum n’a-t-il pas été vendu pour trois cents deniers, qui auraient été donnés aux pauvres ?” Il dit cela non parce qu’il avait le souci des pauvres, mais parce qu’il était voleur : il tenait la bourse et dérobait ce qu’on y mettait.  Alors Jésus dit : “Laisse-la, elle a fait cela pour le jour de ma sépulture car des pauvres vous en aurez toujours, mais moi vous ne m’aurez pas toujours”. Une grande foule de gens, venant de Judée, apprit qu’Il était là, et ils vinrent non seulement à cause de Jésus, mais aussi pour voir Lazare qu’Il avait ressuscité des morts.  Alors les prêtres décidèrent aussi de tuer Lazare,  parce que beaucoup à cause de lui s’éloignaient des Judéens et avaient foi en Jésus. Le lendemain, la foule considérable de ceux qui étaient venus à la Fête, ayant appris que Jésus venait à Jérusalem, prit des rameaux de palmier et sortit au-devant de Lui en criant : “Hosannah ! Béni soit Celui qui vient au nom du Seigneur, le Roi d’Israël”. Or Jésus, ayant trouvé un petit âne, s’assit dessus, ainsi qu’il est écrit : « Ne crains pas, fille de Sion, voici que ton Roi vient vers toi, assis sur le petit d’une ânesse » hTout cela, ses disciples ne le comprirent pas au début, mais lorsque Jésus fut glorifié ils se souvinrent que cela avait été écrit à son sujet, et qu’on l’avait accompli pour Lui.

h Za 9*9.

Publié dans textes, Homélies, Père Bernard

Commenter cet article